Pons Medical Research

risques de prééclampsie et d'éclampsie

Quels sont les risques de prééclampsie et d'éclampsie pour les femmes enceintes ?

Quels sont les risques de prééclampsie et d'éclampsie pour les femmes enceintes ?

La prééclampsie et l'éclampsie continuent d'être des contributeurs majeurs à la mortalité et à la morbidité maternelles. Le manque d'appréciation de l'implication multiviscérale de la prééclampsie, combiné à des critères de diagnostic trop rigides, peut entraver le diagnostic précoce.

Groupe Médical Pons

Pons Medical Group est une agence de maternité de substitution de premier plan en Géorgie avec l'un des coûts de mère porteuse les plus économiques et répondant à tous les processus de maternité de substitution étape par étape.

Les femmes enceintes et en post-partum doivent connaître les signes avant-coureurs et les symptômes importants de la prééclampsie. Un diagnostic rapide de la prééclampsie et une prise en charge appropriée amélioreront la qualité des soins pour les femmes.
Prééclampsie est une complication grave pendant la grossesse, caractérisée par une augmentation de la pression et des modifications du fonctionnement de certains organes, par exemple les reins et le foie. Cette condition se développe dans 5-8% des cas. En l'absence de traitement, la prééclampsie peut se transformer en éclampsie, une condition qui provoque des convulsions et même la mort. Apprenez à vous écouter, à temps pour attirer l'attention du médecin sur les changements qui sont apparus dans votre état.

1. Augmentation de la pression artérielle. Cela peut être négligé par vous-même, si vous n'avez pas d'appareil à la maison. Mais à chaque rendez-vous, le médecin mesurera la tension artérielle. Mieux vaut acheter un tonomètre pour vous-même. Ainsi, vous pouvez surveiller votre pression plus attentivement.

2. Une protéine dans l'urine n'est pas obligatoire, mais un compagnon fréquent de la pré-éclampsie. Vous ne pouvez remarquer sa présence que lorsque vous réussissez l'analyse. Par conséquent, ne négligez pas une étude aussi simple qu'un test d'urine général.

3. Une miction rare suggère que les reins ne fonctionnent pas correctement. Si cela se produit, consultez immédiatement un médecin, cela peut être extrêmement dangereux.

4. Attention ! Le gonflement du visage et des mains est une cause sérieuse de préoccupation.

5. Des maux de tête violents, en particulier des maux de tête de longue durée, peuvent indiquer une prééclampsie. Des études montrent que parmi les femmes souffrant de maux de tête secondaires, environ 40% souffrent de prééclampsie.

6. Nausées ou vomissements aux 2/3 trimestres, lorsque la toxémie de grossesse a déjà reculé, c'est un signe alarmant. Parlez-en à votre spécialiste de la fertilité. Des études montrent que des vomissements et des nausées persistants augmentent le risque de pré-éclampsie.

7. Une prise de poids soudaine due à une rétention d'eau dans le corps (prise de poids de plus d'un kilogramme par semaine) est un signe défavorable. C'est pourquoi, pendant la période d'observation de la femme enceinte, le poids est l'un des indicateurs les plus importants.

8. Problèmes de vision, 20-50% des patients atteints de prééclampsie souffrent de problèmes de vision oculaire (dus au compartiment du nerf optique). Les plaintes les plus courantes des patients sont une vision floue, des éclairs de lumière, des taches devant les yeux, une sensibilité à la lumière.

9. Les réflexes spécifiés sont difficiles à remarquer par eux-mêmes. Au contraire, il sera remarqué par le médecin lors de l'examen. L'exacerbation des réflexes peut signaler un danger de convulsions.

10. L'essoufflement en fin de grossesse peut être considéré comme la norme, car tous les organes sont sous pression en raison de la croissance du bébé. Cependant, l'essoufflement est également l'un des symptômes de la pré-éclampsie et peut apparaître en raison de l'accumulation de liquide dans les poumons. Cette condition peut également provoquer un sentiment d'anxiété associé à de faibles niveaux d'oxygène dans le corps.

11. Douleur dans le côté supérieur droit de l'abdomen, vous pouvez associer cet inconfort à l'augmentation de la taille de l'abdomen, à la croissance du bébé ou aux tremblements du bébé. Mais cela peut aussi indiquer des problèmes de foie. La douleur dans le côté supérieur droit de l'abdomen peut signaler un œdème du foie causé par une pré-éclampsie sévère.

Pons Medical Group vous souhaite une grossesse en pleine santé, pleine d'émotions et de bonne santé !

Partager cet article

fr_FRFrançais

Prendre rendez-vous

× Comment puis-je vous aider ?